Retour sur le Championnat de France Funboard avec Peter

Retour sur le championnat de France Funboard Vagues 2023 avec Peter.

Le championnat de France s’est tenu les 18 et 19 novembre au spot de Vauville et à la plage de Siouville dans le nord du Cotentin.
Accueillit par l’équipe du PNH, le club de voile a su organiser la compétition de manière optimale pour ces windsurfeurs.

32 hommes et 3 femmes, dont Peter qui nous raconte ici son expérience.

« Pour pouvoir participer il suffit de s’inscrire via une fiche sur le site du PNH en décrivant les figures que nous réalisons, ensuite une sélection a lieu puis nous sommes recontactés. »

« Lors de la compétition une manche dure 12 minutes durant lesquelles nous devons faire les meilleures figures en l’air possible et seulement 2 de nos figures seront retenues par le juge pour nous rapporter des points, nous devons également scorer le plus lors des surfs pour lesquels le même système est appliqué.
Une manche se traduit par 4 rider sur l’eau en même temps qui s’affrontent en duels, chaque gagnant affrontera un autre gagnant et ainsi de suite jusqu’à avoir un classement (c’est la simple élimination) ensuite lorsque le premier tableau est terminée la double élimination est effectuée c’est-à dire que les 16 1er perdant tombent contre les 16 gagnants de leur 1er heat puis cela évolue comme le premier système, ceci permet à certains rider de faire une remontada. »

« Les conditions du samedi étaient light et irrégulières (18/25nds) avec des petites vagues alors c’était technique de trouver les bonnes vagues pour scorer.
Le dimanche un bon vent s’est installé (27/35 nds) avec des bonnes vagues allant jusqu’à 3 mètres. Des conditions tout autant techniques mais bien plus impressionnantes, autant pour les riders que les spectateurs. J’étais avec ma planche taboo dacurv 75L 2017 et deux voiles 4.2 et 4.7 en Neilpryde combat de 2016). »

« J’ai adoré l’organisation car en tant que rider tout était clair et les organisateurs faisaient tout pour que les participants soient au courant de la moindre information.
Également la bonne ambiance était top, tout le monde était heureux d’être là et on a pas du tout la pression d’une compétition d’un autre sport. On parle entre rider on rigole et on se motive tous.

Aucune mauvaise foi et du respect entre tous et ça c’est le monde du windsurf! »

« Perso j’ai été déçu par mon classement car je finis 17e avec un 1er heat bien géré ou je suis passé et ensuite un heat dans lequel j’avais du mal à planer donc je me suis fait dépasser. Le dimanche lors de la double élimination je me suis fait directement faucher par une vague lors de mon 1er surf et j’ai mis beaucoup de temps à me remettre sur ma planche alors j’ai perdu du temps et été surtout déçu de ne pas avoir pu plus me battre mais bon c’est le but du sport ! »

« Ce que je tire de ce championnat c’est que c’était une compétition hyper enrichissante pour moi et j’hésiterai pas à re participer pour me dépasser et faire mieux ! Cela m’a permis de connaître les points à travailler en étant plus stratégique lors des heat et surtout d’arrêter de tenter de surfer la plus grosse vague au péril de mon heat.. Et puis j’en conclus que c’est définitivement le meilleur sport et ce même en compétition. »